Anabel styliste

Ceux qui ont assisté au défilé de mode d’Eyragues, organisé par l’association Sian d’Irago, ou à celui proposé à la galerie La Bicyclette, à Châteaurenard, chez Julie Lambert n’ont pas manqué de remarquer les vêtements originaux portés par certains mannequins. Normal. Il s’agissait de créations de la styliste eyraguaise: Anabel Marchetti.

« Il est intéressant que la personnalité puisse aussi s’exprimer au travers des vêtements ».

Après des études d’arts plastiques, « j’ai passé un diplôme en métiers de la mode, option flou, où j’ai appris à faire, entre autres, des vêtements sur mesure, il y a 11 ans », explique la jeune femme, qui a créé sa propre griffe, Noarkaï, en 2007. Une marque de création textile qu’elle a souhaitée audacieuse et féminine. Et qui explique qu’elle a commencé a réaliser ses propres vêtements parcequ’elle n’avait pas envie de porter les mêmes habits que tout le monde.

« Chaque personne a sa propre personnalité et je trouve intéressant que celle-ci puisse aussi s’exprimer au travers des vêtements qu’elle porte. J’ai eu la chance de travailler dans divers domaines de la confection, le costume de spectacle, la lingerie, la robe de mariée »

confie-t-elle encore, précisant que pour sa marque, elle a commencé par créer des capsules (une pièce par taille) pour les femmes et les enfants. Avant de marquer une pause durant quelques années. Ce qui lui a permis, entre autre, de découvrir l’univers de l’insertion en tant qu’encadrante technique d’un chantier couture. « Cette expérience m’a beaucoup apporté. J’y ai appris le goût de la transmission du savoir, le partage et l’échange, autour d’unne passion, et une forte volonté de faire revivre Noarkaï ».
Elle s’est alors installée à Eyragues en 2012 et y a ouvert son atelier, au 3, rue de la Poste. « Je suis quelqu’un de manuel. J’aime toucher. Je bricole beaucoup. Je redonne vie aux choses. J’aime beaucoup faire du neuf avec du vieux et des tissus. Le tissu fait appel à ce sens », poursuit Anabel, qui apprécie de sculpter des formes avec les matières.

Et c’est ainsi qu’en prenant le temps de connaître chacun de ses clients, homme, femme, ou enfants, elle n’a pour objectif que de créer et confectionner LE vêtement qui va être un prolongement de sa personnalité.

« J’aime que la personne qui porte une de mes créations de sente unique et privilégiée. »

Rien d’étonnant donc à ce qu’elle apporte beaucoup de soin à la recherche des matériaux et aux détails, pour ces vêtements sur mesure. Et puis, lorsqu’elle trouve un peu le temps, elle crée aussi des pièces uniques, dans un style plutôt noir et rock. « Même si je me suis récemment découvert un grand plaisir a mixer les couleurs. Mon univers est féminin, parfois enfantin, toujours original. J’essaie de faire des choses inattendues, de détourner les coupes des matériaux. » A découvrir

Source: Nelly COMBE-BOUCHET, La Provence – 16/12/2015

Something to Say?

Your email address will not be published.